Histoire

Les Fêtes du Cochon Rose, toute une histoire.

Tout a commencé en 1639, lorsque les troupes françaises de Louis XIII et Richelieu menées par la Meilleraye reprirent la ville espagnole de Charles Quint.

A leur arrivée en territoire espagnol, les Français découvrirent une fresque sur les murs d’Hesdin. Une fresque particulière, représentant une truie en train de tisser du lin avec un message: “Quand els Français prendront Hesdin, cette truie aura filé son lin”. Un message aux Français par les espagnols qui n’envisageant pas la prise d’Hesdin par des troupes étrangères.

Il faut attendre 1970 pour que les Fêtes du Cochon Rose soient lancées. La municipalité de l’époque a préféré le terme “cochon rose” pour désigner la trie représentée sur la fresque. Dès lors, tous les trois ans, la commune est en fête pendant 10 à 15 jours autour d’un thème défini: l’Europe, le cinéma, la révolution, les années 1900,etc. Les fêtes ont évolué au fil du temps mais l’esprit lui n’a pas changé.

Pour aller plus loin

Dès 1937, la ville accueille des cavalcades, des défilés de chars qui déambulent dans la ville. S’ensuivait une grande fête sur la place d’Armes  mêlant concerts et spectacles. Trois années nécessaires à la confection des chars et autres costumes. En 1972, le thème est tout trouvé: un défilé historique célébrant les personnes illustres de la ville, de Charles Quint à l’Abbé Prévost, en passant par la Meilleraye. Un char colossal en hommage à Napoléon fut notamment réalisé. Pour rendre hommage à Jean-François Gravelet dit “Blondin”, célèbre funambule né à Hesdin et connu pour avoir traversé les chutes du Niagara sur un fil, une performance exceptionnelle fut accomplie. Harry’s, un funambule étranger,traversa& la place sur un fil en partant du sommet de l’Hôtel de Ville,sous les yeux de spectateurs époustouflés.

Une évolution au fil du temps

En 1975, le thème est le carnaval d’été. 1978 signe le début des Fêtes du Cochon Rose grâce à Gérard Patoux, alors adjoint aux fêtes à la mairie d’Hesdin. Dès Pâques, des conseillers municipaux vendaient des cochons en plastique sur la place d’Armes aux touristes venant de toute la région, pour faire de la publicité aux fêtes hesdinoises.

En 1982,Les Fêtes du Cochon Rose sont marquées par une animation particulière:du haut de l’Hôtel de Ville étaient lancés des cochons en pain d’épice  la foule réunie sur la place. Parmi ces cochons comestibles se trouvait un cochon en or. Une véritable loterie qui déchaînait les passions. En 1985, les Fêtes du Cochon Rose restent fidèles à leur origine de fête médiévale, en ayant pour thème “De François 1er à Louis XIV”. En costume d’époque,les célébrations se terminent par un banquet,avec cuillières en bois et couverts anciens. S’ensuivirent des spectacles son et lumière mais aussi une édition”Hesdin pendant la Révolution”. Les dernières Fêtes du Cochon ont des thèmes plus actuels: en 1991 on as célébré l’Europe, en 2003 une fête à l’espagnole avec un concert de Paco Ibanez sur la Place d’Armes, ou pus récemment, une fête célébrant le cinéma.